Charles Bösersach

2004.12






Les paupières et les maisons (closes).

Les choses trouvent leur place d'elles-mêmes.

Éternuements tristes, éternuements désespérés (jeune femme seule dans sa chambre).

J'adore ce truc (camel toe).

FRISQUET, chaudières à gaz.

L'erreur, c'est de penser que la mort est reposante.

Fadasse (et elle s'habille en rose pâle, en bleu pâle) avec un formidable petit cul.

J'aime les petits culs métalliques, écrivit un jour Thierry Tillier.

Le bruit des containers à bouteilles que l'on vide dans la benne. Je pense à ces milliers de litres de vin qui ont parcouru autant de corps.

Extrêmement séduisante, mais il émane d'elle quelque chose de morbide (qui, précisément, la rend extrêmement séduisante).

Main entre ses seins, mon sexe entre ses fesses : bien.

Trop froid pour écrire.

Ce délicieux petit goût de pourriture qui filtre entre les dents.

Je ne suis pas ordonné mais j'adore ranger.