Charles Bösersach

2005.03






Renversé du vin partout sur mes papiers. Ça m'a fait rire (ce n'était pas du très bon vin).

Pourquoi ce sentiment d'oppression quand je jouais ce mi bémol majeur?

Rencontré deux naines dans la même demi-heure...

Éjaculation abondante, assez désordonnée.

Ça ne te va pas du tout d'être enceinte.

Pourquoi aucune pendule n'est à l'heure dans le métro — et toutes à une heure différente?

Quelques médicaments et — se sentir léger...

Elle est mignonne mais (se trémousse sur cette musique stupide).

J'aime beaucoup ces modestes inconforts : quand on a presque froid par exemple.

De plus en plus sociable — et de plus en plus seul (et cela ne me dérange même pas!).

De ces jours où tous les gens sont laids se dire que — soi aussi, probablement, et en tirer certaine satisfaction.

Ce qui me ferait plaisir, là, ce vendredi 11 mars 2005 à 19 heures 56, dans le train arrêté en gare de Chambéry? Un verre de Cherry. Un petit verre.

La diablesse a tout pour plaire : les nichons, le croupion — mais elle ne cesse de s'agiter, ce qui, très vite, nous fatigue prodigieusement.

Parler d'un chien, de l'idée d'un chien : forme (esquisse, gribouillage) errante le long du chemin, à la recherche d'un vieil os, d'une saloperie à grignoter. Sa maîtresse n'est pas loin : elle gît dans le fossé, un peu décomposée. Il n'ose pas y toucher. Pas encore.

J'ai envie de fumer. C'est presque aussi bon qu'une cigarette.

Il est impatient. il tape du pied, s'agite sur son siège, chantonne. Je pourrais le tuer.

Une vieille maison, oui — avec un bon chauffage, une bonne isolation. Soucis de vieux. Pas si cons, les vieux.

C'est ta faute aussi : tu parles de tes amis d'une façon tellement familière qu'on a l'impression de les connaître depuis des années.

Hier soir un sachet de soupe — périmé de deux ans.

Machinalement il gratte la tête de son chien qu'il tient sur ses genoux — et lui met le doigt dans l'oeil.

Il lui a dit qu'il voulait la prendre là, tout de suite. Elle a objecté qu'elle n'était pas prête — alors il s'est accroupi en se raclant la gorge et a envoyé un énorme crachat (un mollard) sur le sexe de la fille.

Jadis j'étais prêt à faire un détour, (r)allonger mon chemin voire me mettre en retard pour suivre une jolie fille. Jadis.

Il est obtus, déguisé en sportif; il est immense et très costaud. Il lit avec intérêt les pages littérature du Monde.

Encore un jour où je n'aurais pas pas fumé, et pas pas bu.

Ces moments où tout te fatigue : appuyer sur un interrupteur, marcher, mettre la table et même — aller se coucher...

Elle est extrêmement mignonne — mais elle court beaucoup trop vite!

Elles étaient toutes belles, les filles, ce matin-là, dans le métro. curieusement, elles se ressemblaient toutes : même forme de visage, même chevelure; seules les quelques nuances, minimes, de taille, de couleur de cheveux, permettaient d'envisager quelque préférence...

Métro inexplicablement bondé. d'où viennent tous ces gens? Je ne peux m'empêcher d'imaginer une — génération spontanée.

Inviter ses amis : discuter de la date, imaginer un menu en tenant compte des goûts de chacun; aller faire les courses (dépenser de l'argent); cuisiner, faire la vaisselle, mettre la table, ranger et nettoyer un peu la maison, s'impatienter, ouvrier la porte, se saluer et se congratuler. Servir l'apéritif, puis manger en veillant à ce que personne ne manque de rien. Participer et entretenir la conversation. Faire montre d'un peu d'esprit, mais aussi de modestie.. faire du café, saluer, débarrasser, laisser la vaisselle pour demain. Considérer les restes avec intérêt. Aller se coucher.

Ce vieil homme qui prend un air inquiet au passage d'une ambulance...

Tombé de ma chaise chez les parents de J. (!) Bienveillante considération de la part du père.

Métro, particulièrement bondé. Cette petite jeune fille plaquée tout contre moi, ses fesses contre mon sexe. Je n'ose pas bouger. Elle si.

Elle avait un cul formidable, un fin pantalon blanc à travers lequel on voyait bien le string (cette bouleversante netteté). Tout le monde la regardait (tout le monde regardait son cul); les hommes avec concupiscence — ou cette fausse indifférence, qui est pire. Les femmes avec ce venin dans le regard qui ne pouvait qu'inciter à y revenir encore, comme pour vérifier une  dernière fois (la berlue?).

Souvent pensé à tuer E. La pousser dans l'escalier par exemple. Mais les précautions, l'enquête; tout est tout de suite pis que fastidieux. L'envoûtement, peut-être.

Les jeunes, l'air mauvais, « la bouche montée à l'envers » comme dit C. De quoi ont-ils peur?

Il serait indispensable de lire Da Vinci Code?

Les amoureux, leurs baisers répétés (mous, sonores), comme une mauvaise ponctuation.

Très intéressante conversation d'un petit garçon avec sa grand-mère à propos d'êtres aux dents électriques, qui crachent du gaz...

Cet homme, tout en gris foncé, avec une cravate jaune.