Charles Bösersach

2007.04






« Troufignette » (son petit nom).

Lui, il prie. En tout cas : les mains jointes. Sourcil épais, cheveux en bataille, et derrière lui cette lumière qui porte à croire qu'il serait d'essence divine ? (Dieu aurait à voir avec ces porcs capitalistes?).

Nouvelle disposition concernant la réforme de la langue : tous les mots commençant par 'aca' (académicien, acarien, acariâtre...) commenceront désormais par 'caca' : cacadémicien, cacarien, cacariâtre... C'est peu de choses, ça aide cependant.

Elle avait un cul, un corps tellement parfaits je n'ai jamais vu son visage...

J'ai réellement, du coin de l'oeil vu Superman.

Un cheval mort et l'autre pas. L'impact au milieu du front : le sang laiteux. Ils se foutent de nous.

Gros homme, gras, lisse, faux. Décolleté, poils (poils?), maillot de bain une pièce aussi sexy qu'une tranche de jambon avarié. Tout ça pour 40 $.

Tolstoï : guère épais
La Fontaine : affabulateur
Corneille : l'Acide

Petit bonhomme jaune, grognon comme j'aime. On parle littérature, filles, puis il m'avoue son penchant pour  ABBA. Nous sommes amis.

Plus très jeune, bien propre. Comme on ne s'est rien dit (mais rien) je ne sais même pas d'où elle venait, sa langue. J'avais perdu mes lunettes. Elle portait une alliance. C'est ce doigt-là que j'ai sucé, après qu'elle se le soit fourré. Elle avait gardé sa veste, juste sa veste, blanche. Elle se tenait à quatre pattes sur le lit, souriante (trop). Mais j'aimais bien ses fossettes, le rire dans ses yeux. Difficile de la maltraiter vraiment.

Sur un mur, un intellectuel avait écrit « vive les putes et la came », en dessous, un autre, plus à mon goût, répondit « la pâte et l'écume »...

Il va aux putes, le p'tit comptable, bien droit dans son costume noir. Il n'a pas honte : il a décrété que c'était normal de de temps en temps céder aux pressions organiques, tout ce fatras de glandes, d'humeurs, de mucosités. La fille n'est pas très jolie mais d'une vulgarité intéressante. Le déhanché et surtout : la courte jupe écossaise. Un peu trop de maquillage, pour cacher les ecchymoses, les murs de brique et cette sotte petite plante en pot près du perron.

Vêtements de rouille, métal ou bien carton, carton-pâte. Avec cette incroyable fourberie (dans le regard, le regard jaune des chiens malades qui font semblant de vous aimer). Ça doit puer là-dessous...

L'épaule, le pli, les commissures. L'oreille. Le sébum. Les grains de beauté (grenaille).

J'ai  enfin  déchiré les photos de L. Elle était jeune, belle, nue ; elle était pute triste, débraillée, soumise, complaisante. Terriblement ennuyeuse.

Ils ont des yeux de loups, elles ont les seins lâches. Débardeur « cool » et pas de soutien-gorge. Erreur. Ils boivent des trucs qui font vomir. Plus tard, on abandonnera les filles dans une clairière, cul par dessus tête, malgré le froid.

Elle est noire, insolente, elle croit à l'astrologie, elle aime les variétés.

La lumière gaie des rues joyeuses, la nuit, dans cette ville pimpante. C'est bleu, jaune, rouge, il y a des halos insistants. Pas de place pour se garer. Les filles courent vite.

Voilà : le chien. Elle est contente.

Lui, on le recherche. Signes particuliers : terriblement banal, ordinaire, neutre, discret, affable. Ah si : il y a les saloperies de polo qu'il arbore, été comme hiver.

Le ciel, avec un gros trou du cul au milieu.

Tissu mouillé, froid, collant (concours de tee-shirts mouillés mais on a remplacé l'eau par du vitriol).

Elle a tout fait pour nous intéresser (bas résille, corset, postures abracadabrantes) mais elle a de grands pieds, vraiment, et le nez en trompette.

Presque nue (à peine pudique, dirait-on), elle déambule, au petit matin, dans la douce lumière.

Allez, fais voir ton cul, allez montre (au fond, on s'en fout, mais il faut bien entretenir les traditions). Alors la jupe tombe (rouge), la culotte petite s'estompe, les belles grosses fesses viennent à notre rencontre. Ce n'est rien d'autre : un cul superbe sur un canapé couleur kraft.

Elle leur explique : « je me suis bien fait donner ». Le garçon est jeune, physique, insupportable. Ils boivent de l'eau minérale et sourient tout le temps.

Fille à la langue pointue et fille au pubis sympathique. Elles font leur truc (cela se passe à Lyon : par la fenêtre on voit la tour de la Part-Dieu). Je te repousse mais pas trop, que tu insistes. Les seins reposent sur le sol, lourds ah, finir dans la bouche d'une gamine ne portant plus que ses tennis...

J'écris sur tous les murs, j'écris avec mon sang. J'écris : Dr. SeX.