Charles Bösersach

2008.01-03






Sur le fil dentaire.

M'a frappé récemment la ressemblance entre les frères Bodganov et les Dalton...

Il avait tué sa femme à coups de poing, à coups de pied, avec un tel acharnement qu'il s'était même sévèrement blessé aux mains. Quand on lui demanda les motifs d'une telle violence elle toussait...

Trou : deux balles.

Avec une jeune femme sur un banc. Elle me suce les doigts. Une autre s’assoit à ma gauche, nous ne nous interrompons pas. Je parviens à l’inciter à elle aussi  me lécher les doigts, en même temps que l’autre; leurs langues se frôlent, se mêlent à doigts.

Grâce mâtinée de quoi ? (envoyé par l'homme moderne)

Il ne faut pas réveiller l'aïkido.

Par exemple lèvres cousues (la bouche) avec un fil épais, et noir, et seulement une ouverture pour que passe une paille. On la nourrit de bouillons, de purées très liquides.

Bruit et nouillard...

Canines câlines.

DOG IS VELO (god is love, évidemment)

Un nouveau service de Chat (application qui permet à différents Internautes de dialoguer en direct) réserver aux rastas vient d'être mis en place. S'appelle RASTA CHAT.

Fille couchée dans le cercueil, dans le sarcophage, couchée sur les gros vers blancs qui grouillent lentement soudain le tentacule, le tube cannelé, le drain blanchâtre qui palpite s'élève, cherche et puis s'enfonce entre les jambes la fille est attachée ouverte, scellée aux parois du sarcophage, la trompe blême semble hésiter, frôle le sexe que couvre encore la fine pellicule de soie grège  et s'enfonce d'un coup, crevant la soie, s'enfonce et n'en finit de s’enfoncer, des mètres et de mètres. La fille hurle secouée de soubresauts épais. Son ventre remue, son abdomen, et la chose continue d'avancer, de la remplir, de la fouiller complètement. Ses paupières aux longs cils délicats battent et sa bouche ne sait même plus crier, elle n'émet plus que ce long geignement, à peine audible, tandis que son corps est chargé davantage : elle se transforme, elle devient larve à son tour, superbe larve aux contours ivoirins, aux courbes voluptueuses, elle se lève, baille, regarde vers la porte, les anneaux qui la tenaient sont tombés sur le sol ; son regard est plus sombre.

Cochonnes, poules, chiennes toutes ont une chatte.

Et dans le presque froid avec le carrelage pas sale (un certain savoir-faire) jambes jupe pied-de-poule bas collants bronze ou plus foncé escarpins vert foncé et dorés (dorés? pas sûr cela néanmoins brille cuir qui brille peut-être) un blouson argenté sur le banc fille jeune femme pull très fin etc.

La petite voisine... Je lui dis enfin comme elle est incroyablement belle. Elle : vous voulez coucher avec moi ? J'hésite (menteur!).

Ça grogne, ça fouit dans ta culotte, fureur, tumulte...

J’ai rencontré V. par hasard à un arrêt de bus. Elle paraissait fatiguée. Elle me racontait ses ennuis. Elle se tenait très près de moi et j’étais gêné par son haleine jusqu’au moment où j’ai remarqué, avec plaisir, que sa bouche sentait le sperme.

Fil de fear.

Je m'endors sur ma bite.

Dans la maison abandonnée qui jouxte la nôtre, fenêtres murées, petite maison triste, un peu de guingois. J'ai attendu des semaines avant d'y entrer. Il y a eu, dit-on, un crime, ici, jadis. Tout est resté en place, le désordre d'une vie de couple. Les assiettes sur la table, la tablette de chocolat dans laquelle on a mordu... Rien de particulier, au fond, sauf ce vieux piano d'étude, dans lequel on a bourré des oreillers, des polochons sales. très sales.

La fille rousse vue d'en haut, avec sa robe orange qui lui colle à la peau.

Le navire, un bateau énorme,  était abandonné à quai. Avec C. nous devions réparer quelques chose. Mais elle faisait l'andouille et, comme je le craignais, finit par tomber à l'eau. Je n'étais pas inquiet : C. est excellente nageuse. Pourtant, après quelques brasses, elle disparaît, définitivement. Elle nageait parmi un banc de raies électriques.

La demoiselle : fesses et dents.

Priez pour lui, car il meurt fatigué. Alexandre Vialatte.